• Les fugitifs

Grand Immersia Hôtel - Immersia de Boisbriand

Mis à jour : janv. 12


« M’a la scrapper la grand réouverture du Grand Immersia Hôtel! »


La réouverture du plus que célèbre Grand Immersia Hôtel approche à grands pas et quelqu’un s’apprête à gâcher cette belle grande journée et ce, non seulement de façon grandiose, mais aussi de façon mortelle. Il y aura la crème de Boisbriand à cet happening et aucun d’entre eux n’est conscient de ce que l’avenir lui réserve...63 minutes, c’est bien peu pour exécuter le plan d’un cinglé (oui, oui, Immersia s’est trouvé un autre cinglé, on vous jure, vous pouvez même vérifier aux nouvelles!) Voilà assurément une mission des plus stressantes qui en dira long sur l’avenir du GIH. Trêve de bavardage, nous sommes arrivés à destination. Prêt pas prêt, il faut y aller et s'efforcer de sauver le plus de personne possible!


Encore une fois, personne ne pouvait s’imaginer que vos vaillants Fugitifs tomberaient entre les mains d’un vilain personnage, ayant pour but de leur faire accomplir un sombre dessein. Quoique... pour ceux qui nous connaissent, c'est un peu devenu une habitude pour nous d'être au mauvais endroit au mauvais moment. L’amertume qu’un homme porte à son passé peut être potentiellement dangereux et cette fois-ci, nous devons vous avouer qu’il a trouvé un moyen très convaincant pour nous persuader de commettre l’irréparable. On peut encore entendre l'estomac de Dany faire Tic Tac, Tic Tac, Tic Tac, tel le crocodile du Capitaine Crochet, quoique c'est peut-être aussi juste un Shawarma difficile à digérer, dur de faire la différence.


«Réservation à l’improviste pour quatre personnes...»


N’importe quelle chambre fera l’affaire, en autant que l’on puisse s’y cacher. Alors un lit simple avec téléviseur à écran cathodique et vue sur le stationnement ça va être bien parfait pour nous, tant pis pour les goûts de luxe de Dany et Guylaine (qui eux sont plus penthouse avec vue sur mer)


À l’origine, l’hôtel avait ouvert en plein milieu des années folles et encore aujourd’hui, on peut apprécier sa fameuse architecture art déco. Mis à part ses propriétaires, peu de choses ont changé et pour l’instant, peut-être sommes-nous les seules personnes qui craignent sa réouverture. La petite prémisse qui vous amène à l’hôtel est bien immersive et très originale. Le lobby est magnifique, l’immersion y est complète, les décorations donnent le ton et les couleurs collent vraiment à l’époque. Certaines des autres pièces sont visuellement plus sobres, mais dans le contexte, elles sont très efficaces. Pour l'ensemble des décors, il va sans dire que c’est un coup de maître pour la belle famille qu’est celle d’Immersia. Afin de sauver le Jet Set de la Rive-Nord, vous allez devoir oeuvrer la nuit et l’éclairage reflète parfaitement la luminosité que devrait avoir un établissement durant les heures de fermeture. Pour venir compléter l’aspect immersif ainsi que narratif de ce scénario, plusieurs personnages feront partie prenante de l'histoire et donneront à Simon, une peur bleue des ascenseurs. Certains d’entre eux pourront vous venir en aide et certains autres vous donneront plutôt un peu plus de fil à retordre.


« Ôtez vos mains de mon lobby boy!»


Ici, Immersia a su renouveler des énigmes classiques afin de les rendre encore plus intéressantes et cohérentes. Vous aurez affaire à des défis physiques, intuitifs, de fouilles et d’associations pour ne nommer que ceux-ci. Restez à l’affût de la multitude d’"easter eggs" qu’a à offrir cet intrigant hôtel, rien d’utile pour vous faire cheminer, mais ohh que satisfaisants pour les fins connaisseurs du monde d’Immersia. Le plus original dans ce scénario est que vous cheminerez parfois au sein de l’histoire grâce à des événements qui vous amèneront à progresser. Pour ceux qui ont déjà fait le scénario, tout ça fait du sens, mais pour les autres, ne vous inquiétez pas, ce n'est pas Simon qui s'est encore "enfargé" dans les pitons de son clavier pour dire n'importe quoi, c'est juste qu'on ne veut pas trop vous en dévoiler. En plus du facteur temps et des différents niveaux de difficulté des énigmes, une autre variable vient s’ajouter au cocktail résolutif du jeu et c’est la participation d’un personnage bien défini qui donne à l’ambiance déjà un peu glauque, une autre couche de stress. Le scénario est majoritairement non linéaire bien que vous devrez, à certains moments, suivre des étapes dans un ordre bien précis. De toutes les couleurs et pour tous les goûts, c’est ce que vous aurez devant vous en matière d’énigmes et nous nous sommes bien amusé avec ce que l’hôtel avait à nous offrir.


« Heeeere's Johnny!»

                                      -Jack Torrance


Lorsque vous serrez bloqués sans savoir comment avancer, vous pourrez communiquer avec un personnage coincé dans une situation semblable à la vôtre par les voies d’un fidèle walkie-talkie. Modèle classique des modes de transmission des indices de l’industrie du jeu d’évasion, il a pour avantage de ne jamais vous laisser tomber et dans le cadre de ce scénario en particulier, il respecte l’univers dépeint.


« La mort n’aura jamais goûté aussi...sucrée! »


Femme de chambre, lobby boy, bagagiste et concierge, l’équipe des Fugitifs a su jouer bien des rôles dans ce beau scénario fort complet. Au final, nous avons passé près d'ajouter un nouveau record à notre tableau, mais malheureusement, les 5 minutes où nous avons été assis en rond à chanter des chansons des soirées Canadiennes à cause d'une erreur de Simon nous auront fait perdre cet honneur... Connaissez-vous quelqu'un de FIABLE avec les chiffres qui cherche à rejoindre un groupe d'accros à l'évasion? Nous sommes présentement à la recherche d'un nouveau candidat...


GRAND IMMERSIA HOTEL

Scénario de 60 minutes

Difficulté : Moyen (3.5/5)

Coût : 32.00$ tx inc.

Fait à 4 personnes, Recommandé de 3 à 6 personnes.

Fait le 28 avril 2019



ÉVALUATION MOYENNE DES FUGITIFS : 90.9%

NOS NOTES EN DÉTAILS ICI!


CONTACTEZ NOUS

NOUS SUIVRE

© 2018 par Fred St-Jean. Proudly created with Wix.com