• Les fugitifs

L’Asile - Évadez-vous de Kirkland


« Le jour se lève, rien ne va plus, ma mémoire flanche. Elle disparaît, l’espace d’une journée comme probablement toutes les autres journées. Difficile d’en être certain, car ça y est, je ne me souviens plus de rien...La nuit sera-t-elle rédemptrice?»

« Enfin le soleil se couche, des bribes de nos mémoires nous reviennent. Le plan que nous mettons à jour depuis des mois refait surface dans nos esprits. Toutes les pièces du puzzle sont assemblées, l'effet des comprimés s'est estompé. Nous voilà bien réveillés et nous avons 60 minutes pour nous évader!"


Oyé Oyé, bienvenue au festival des aliénés! C’est le bal en blanc des murs capitonnés. Au menu: Valium, Lithium, Risperdal et malheureusement pour Simon, il avait oublié de prendre son Dicomel et son Facomel... Un festin de la pharmacopée qui saura vous faire décoller. L'Asile, avec son environnement est des plus in"hospitalier" est un scénario que l'on vous recommande de faire à 3 personnes et plus. Vous aurez a travailler de pair avec votre voisin de chambre, mais surtout, n'essayer pas de penser que c'est votre voisin qui vous sortira de l'embarras, parce que vous serez déçu... de vous-même!


L’asile est le scénario phare chez Évadez-vous. Les jeunes propriétaires nous ont fait part que c’est celui qui pique le plus la curiosité des clients. En effet, tout nous porte à croire que nous sommes des patients cloîtrés dans un institut psychiatrique. Certains parleront d’un asile de fous, mais on s’en tiendra à asile tout court, car sait-on jamais ce qui se passe derrière ces murs?... Le décor, si l'on compare à ce qu'on s'imagine d'une asile ou ce que l'on voit dans les films, est quasi-parfait. Murs typés, pharmacie bien remplie et un visuel blanc sur blanc, c’est une formule assez complète et convaincante. Dans la progression, il y aura une pièce un peu plus sombre et sobre qui, à notre avis, pourrait être plus garnie. Le scénario est linéaire, cohérent et évolue d’environnements de façon brillante! L’histoire est racontée par cette évolution originale des décors. La luminosité des pièces est exploitée de façon plutôt discrète, non pas qu’il fait sombre, mais bien qu’elle est l'élément le moins immersif du scénario. D'un autre côté, l'ambiance sonore faite sur mesure pour chacune des salles mérite amplement la note parfaite. En fin de jeu, une salle surprenante a complètement changé notre vision du scénario, c'était très inattendu. Visuellement, la finale est très intéressante et originale, elle nous a permis de terminer notre scénario avec un bel effet wow.


Côté énigmes, parmis les deux chambres, il y en aura une relativement plus intéressante que l’autre. Comme mentionné plus haut, l’important sera de vous libérer et de vous réunir le plus vite possible. Ainsi, la quantité d’énigmes à résoudre sera un peu plus équilibrée pour tous les joueurs. L’intégration de dispositifs électroniques est bien présente. Cette technologie donne du corps au jeu, elle enrichit d’une belle façon l’aspect résolutif des puzzles. Il y a aussi des cadenas, beaucoup de cadenas, mais dans ce cas de figure, il n’y a rien eu de blasant à les ouvrir, au contraire. La variété des énigmes est là, la quantité est juste parfaite et il y a en quelques-unes bien originales. Votre moyen de communication avec votre maître du jeu sera le fidèle talkie-walkie. De leur côté, Fred et Simon ont eu la chance de poser cette délicieuse question au GM : est-ce qu’ils ont quelque chose à faire dans l’autre chambre ou sont juste caves? Avec le recul, les vrais caves c’était les deux dindons de la farce: Laurel (Fred) et Hardy (Simon).


Au final, nous croyons que les propriétaires d'Évadez-vous ont su se distinguer avec des scénarios très évolutifs visuellement, mais surtout, ont su forger une belle cohérence dans leur scénario. Parfois, dans du multipièce où les décors sont uniques de salle en salle, il est facile de perdre le fil conducteur, donc la cohérence. À notre avis, vous y trouverez avec l’asile un scénario réfléchi et complet sur la majorité des niveaux. Les effets wow y sont présents du début jusqu’à la toute fin.


On peut dire une seule chose sur cette nouvelle succursale : c’est tout sauf un faux départ. Chapeau à Jeepee et Laura qui se taillent une place bien solide dans l’industrie. Les Fugitifs y ont retrouvé le coeur et l’âme des propriétaires qu’ils recherchent tant dans les endroits visités ainsi qu’une signature distincte.


L'Asile

Scénario de 60 minutes

Difficulté : Moyen (3/5)

Coût : 28.99$ +tx/pers.

Fait à 4 personnes, Recommandé de 3 à 6 personnes.

Fait le 8 février 2018


ÉVALUATION MOYENNE DES FUGITIFS : 84,1%

NOS NOTES EN DÉTAILS ICI!


CONTACTEZ NOUS

NOUS SUIVRE

© 2018 par Fred St-Jean. Proudly created with Wix.com